Lettre E

La lumière céleste qui évoque l'âme

E

Les définitions des mots qui figurent sur cette page, peuvent se faire par différentes méthodes, soit :

  • homophonies : deux mots ou expressions dont l'orthographe est différente, mais qui ont la même sonorité à l'oreille, c'est-à-dire qui s'entend pareil, mais n’a pas le même sens : par exemple : un chant et un champ.
  • anagrammes : deux mots composés des mêmes lettres, au sens différent. par exemple Marie est l’anagramme du verbe aimer.
  • La graphie : fondée sur la symbolique mystique des lettres des mots énoncés, peut renvoyer à un codage iconique renforçant le sens des mots
  • palindromes : un mot qui se lit dans les deux sens : rêver, ressasser, kayak. Palindrome, du grec palindromos, « qui revient sur ses pas », le verlan (lire à l'envers) plus populaire en fait partie.

Le langage de l'âme, consiste à transcender les mots. À l'aide des yeux nous voyons l'écrit, avec les oreilles nous entendons les cris, le sens premier, le plus authentique est celui du son, comme la musique, qui nous parle de l'indescriptible avec une puissance qui fait résonner notre âme. L'oral, par la parole, peut également nous mettre en relation avec ce monde invisible, en dépassant le formalisme (la forme) de l'assemblage des lettres pour ne retenir que le sens (le fond).

Dans les définitions par la graphie, c'est-à-dire par la symbolique des lettres de l'alphabet, la lettre E, représenté par trois traits parallèles reliés à un trait vertical, signifie les mondes.
Chacun des traits horizontaux de la lettre représentent un monde, par ordre en partant du Bas, ex :

  • La terre, le ciel et l'au-delà.
  • Le corps, le mentale et l'esprit.
  • Le subconscient, le conscient et l'inconscient.
  • La matière, l'énergie et l'anti-matière.
  • Etc...

Le trait vertical symbolise l'unité, l'un ou la Divinté qui maintient le tout. à chaque fois que l'on parle du monde, il ne s'agira pas toujours et uniquement du terrestre, il en existe de multiples, enchevêtrés les uns aux autres. Les sphères en sont la plus éloquente expression. c'est ce que les fractales tentent de nous faire voir...

La lettre E

La lettre E comme expliquer plus haut, c'est le monde sous différentes représentations, ci-contre un tableau qui représente quelques exemples de ces mondes :

Courant

La terre Le ciel L'au-delà

Religieux

Le père Le fils Le st-esprit

Sagesse

Matériel Spirituel Divin

Spiritualité

L'égo Le mental L'esprit

Psychologie

Le subconscient Le conscient L'inconscient

Psychanalyse

Le je Le moi Le soi (sur-moi)

Philosophie

Le physique ou corps Le sensible L'intelligible ou l'invisible

Physique

L'énergie L'énergie noire La matière noire

Enfer

Terme évoquant selon l'image induite çà et là par divers courants religieux, un lieu où le feu est le châtiment ou punition pour celui qui n'aurait pas ou peu respecté la morale religieuse pieusement dictée par elle.
En-fer :
en c'est l'intérieur et fer, qui est un élément minéral solide.
Si l'on transforme le terme enfer en une action sous l'effet du verbe enfermer, nous nous retrouvons avec un manque d'ouverture à l'esprit.
Toute fermeture d'esprit, qui n'est autre que les rigidités(fer) mentales qui gênèrent les nombreuses souffrances que nous subissons dans le quotidien.
Elle varie dans son élévation selon l'état mental des individus.
Plus nous nous enfermons dans une idée plus celle-ci est mise à l'épreuve et plus nous souffrons.
D'où l'expression : d'enfer, ou enfer-me-ment...

Esprit ou est-ce prit

L'Esprit signifie spiritualiser la vie.
Mais qu'est-ce que spiritualiser la vie ? : C'est développer et respecter la création, c'est-à-dire la vie elle-même.
La sacralité ou sacralisée a pour racine le terme : sacré et tout ce qui est sacré, c'est ce qui crée : sa-crée...
Le sacré c'est celui qui crée, c'est notre Esprit qui est le créateur.
D'où l'importance et le sens de cette profonde question Est-ce-pris ?
L'esprit, étant notre principal indicateur et pouvoir créateur, sur la voie que l'âme essaye de suivre, il est important de tenir compte des informations subtiles qu'il nous transmet par la petite voix intérieure ou intuition etc, afin de nous donner des indications sur le chemin ou choix à accomplir...
Est-ce prit ou est-ce-pris, la question qui nous est posée est : avez-vous écouté et prise conscience de votre pouvoir créateur...

Essentiel

Essentiel, ce qui l'est... Le ciel est un symbole puissant dans l'inconscient comme dans le conscient de l'humain, c'est la référence suprême à l'infini, au principe créateur que le commun nomme DIEU...
Essentiel : es-sens-tiel, nous donne: es auxiliaire être... ensuite, sens, qui relève du fondamental, quel sens dois-je donner à mes actes et enfin tiel dont la tonalité n'est autre que le ciel, donc le haut...
Résumé, le sens est dans le ciel et notre haut dans le corps humain c'est notre âme supérieure...
De même que l'on peut également l'écrire de cette sorte : ESSEN-TIEL où la sonorité donne ceci : essence-ciel, l'évidence que tout est sens et que toute essence a pour origine le ciel, qui symbolise pour l'humain : l'infini, l'éternel et l'absolu...

Essence

L'essence, l'indispensable carburant pour mouvoir tout type de moteur, si l'on veut se déplacer et plus qu'indispensable ! Quel rapport avec la spiritualité ? Que ferions-nous sans les sens ? Pas grand-chose, ou autant dire RIEN, puisque nous ne serions ni en mesure de voir, ni d'entendre et encore moins de sentir et pas uniquement au sens littéral du terme olfactif, mais également, ce qui relève de notre chère Intuition... Les sens sont le carburant humain, c'est par eux que nous tissons des liens, que nous nous connectons au monde réel, c'est par et grâce à eux que nous percevons la VIE...
Le sens, c'est également une indication dans l'espace, c'est ce qui nous permet de nous rendre d'un lieu à un autre, mais pas que ! C'est surtout, ce qui donne la valeur et la mesure de toutes choses. Le contraire serait l'absurde, pour ne pas y sombrer, nous sommes contraints en permanence d'y chercher un sens à ce que nous faisons, disons, pensons...

L'être

C'est l'être ou lettre ?
N'est-il pas curieux que l'entité qu'est l'être, comporte les mêmes syllabes à une lettre près que les lettres symboles de l'écriture et l'objet lettre (enveloppe timbrée) se retrouvent côte à côte ?
L'être vivant étant indéfini dans sa valeur, demeure une apparence, comme la lettre qui révèle son contenu qu'une fois l'enveloppe ouverte.
Par ce même mécanisme, les lettres de l'écrit ne sont que les cris, mais non leurs sens véritables.
En effet, la lettre est faite de lettre, de syllabe, de mot... Pour finir en un messager contenant un message.
L'être reçoit ses lettres de noblesse, lorsqu'il atteint la sagesse et devient un messager ayant décrypté sa personne (les messages), d'où l'expression : on ne se connaît pas soi-même.
L'être, au fil de son chemin, se forme par le son qui n'est autre que des notes, comme pour la ou les lettres...

Une baguette magique A suivre...baguette magique

Image par Gerd Altmann