Pour les adeptes de la raison pure, au-delà de cette limite, vos pensées ne sont plus valables...

Il est plus rassurant de croire à une illusion qu’à une vérité qui dérange.

A

Des oiseaux de par leur symbole volatile et de légèreté, sont au plus prés du ciel

Abstrait

L'abstrait évoque l'absence de forme, quelque chose de difficile à assimiler par manque de référence à la réalité concrète.
Intellectuellement toutes nos pensées sont façonnées par le vécu et l'observation de la matière. Il nous semble impossible de traiter une quelconque information sans qu'elle n'ait transité par nos cinq sens et enregistré dans nos mémoires.
Pourtant, factuellement, nous traitons des sujets aussi répandu que celui du vent, force invisible, dont on perçoit ses effets sur la nature et dont nous n'avons aucune idée de ce qu'il est. Le temps qui s'écoule, nos sentiments, telles : le désir, la colère, la tristesse, la joie, les passions, l'amour, la musique, etc. Tout ces phénomènes ne sont que des effets dont on constate leurs manifestations à travers des supports concrets. Cependant, nous ignorons totalement l'aspect et l'origine de cette énergie qui les produis.
Du temps, dont nous ne sachions, ni son début, ni sa fin, d'un point de vue rationnel et historique, il a toujours été et le sera, c'est tout un paradoxe de le dire, le temps est intemporel.
Il en est ainsi de nos chers sentiments, nous n'en connaissons que leurs effets et leurs causes. De même, pour les éléments les plus élémentaires : le feu, l'air et l'eau, que nous côtoyons et utilisons au quotidien pour nous maintenir en vie. Bien que nous en connaissons leurs substances, nous ne savons strictement rien de leurs essences et leurs provenances.
Tout ces éléments et bien d'autres, nous semblent intellectuellement totalement abstrait dans leurs essences.
L'abstrait, indique l'absence de trait, le trait est formé par une succession de points, ce qui nous ramène à celui (le point) du départ. Et un point, c'est tout !

Aligner

Aligner, verbe qui est synonyme de réctitude, droiture, le droit chemin à suivre...
Graphologiquement ces lettres signifient :

  • A - la règle, premier, commencement.
  • L - ordre, mouvement dirigé.
  • I - le lien, intelligence, intuition, la conscience.
  • G - curiosité, aller à l'intérieur, organiser.
  • N - permutation, transformation.
  • E - l'unité des trois mondes.
  • R - aire, énergie de mouvement.

Résumé : suivre la règle des principes en maîtrisant l'ordre, par les liens qui les assemblent, de la curiosité d'aller au fond des choses, avec intelligence, intuition et conscience, par l'énergie de mouvement qu'est l'air (information) en le transformant, pour obtenir l'unité des trois mondes. Les trois mondes que sont, mentale, astrale et terrestres, par analogie à l'esprit humain, nous les retrouvons sous trois plans : spirituel, intellectuel et sensoriel.
La création s'élabore par vibrations et densité en infinités de nuances, elle se décline de l'abstrait invisible vers le concret tangible. Du volatil au fixe, du léger au lourd, du subtil a l'épais, etc...
Pour l'homme, le processus d'évolution est de faire le chemin inverse, en partant du plan sensoriel et parvenir au spirituel. Cette transformation doit faire évoluer sa conscience afin de pouvoir discerner les nuances et procéder à son alignement. Exemple, avoir une pensée juste afin que la parole et les actes le soient...

Adolescence

L'adolescence, étape difficile et longue d'un être ou la remise en question de l'identité est très perturbante et pour cause...
A, dos, les, sens, l'âge ou les hormones s'activent dans tous les sens et qui provoque une instabilité et une humeur exécrable. C'est une remise en question puissante, c'est une renaissance après avoir traversé l'étape d'une enfance bercée par les nouveautés, soudainement, on se retrouve dans une nouvelle posture où la responsabilité pointe son nez, on se doit donner notre propre sens aux choses et c'est là que commence la quête de la vie...

Air

Lorsque l'on pense à l'air, on pense en premier à celui que l'on respire.
L'air n'est pas qu'un amas chimique gazeux, composé d'atomes de diazote et dioxygène, ça c'est pour le mental intellect friand d'apparence.
Pour le mental spirituel, l'air est avant tout un élément premier dans la composition de la matière, une énergie d'où l'élément-air. C'est également une source d'information subtile que celui-ci transporte.
Songez au son qui nous parvient jusqu'a nos tympans, ses vibrations, via l'organe de Corti (oreille interne) les transformes en signaux éléctrique, que le corps intèrpréte en émotions et les expulses par les cordes vocales (la parole) et le cas échéant par la gestuelle lorsque le vocabulaire est absent ou l'émotion trop intense (survolté, pétage de plomb...)pour être controler par la conscience.
D'où les expressions suivantes :

  • il n'as pas l'air comme ça...se dit sur une personne dont on mal saisi le sens de l'information.
  • il avait l'air de...l'information est saisi.
  • il manque pas d'air...dit d'une personne insolente par une surcharge d'information
  • Ça m'a l'air bien...se dit d'un apperçu à travers lequel l'impression d'avoir saisi un tout.
  • etc.

Amuser

S'amuser c'est faire diversion au mental, c'est se distraire, fuir l'intellect raisonneur pour se réfugier dans l'univers sensoriel. Âme-usée, c'est s'user l'âme à des taches non utiles, c'est faire honneur à l'ego, oublier sa mission qu'est de servir la vie. Muse est une déesse de la fertilité de l'esprit. C'est l'inspiration, donc l'écoute de celui-ci, la lettre A est restrictive, elle symbolise l'absence d'écoute. Bien sûr, cela ne veut pas dire que l'on ne doit pas profiter de la diversité que la vie nous offre. Le libre-arbitre est toujours là, mais comprendre que plus on s'éloigne du devoir, plus la souffrance est proche, c'est un équilibre à trouver.

Arme, armé

Une armée, ce n'est jamais que le pluriel d'arme, une arme, ou le son âme est infiltré d'un air (information) trés agité qui provoque l'émotion de la colère, la haine, l'envie de tuer...
Qui sème le vent (l'air) récolte la tempête.

Artificiel

L'artificiel, est-ce qui s'oppose au naturel. Le naturel est ce qui est premier, c'est-à-dire sans l'intervention de la main humaine, alors que, l'artificiel, c'est tout ce dont est produit par l'homme.
Or, tout vient de la nature elle-même, rien n'est produit par l'homme lui-même, qui ne fait qu'assembler, remodeler, réorganiser, etc...les éléments qui proviennent de la dame nature. En somme, par artificiel, il faut comprendre que ce n'est qu'une appellation, une désignation sur l'échelle chronologique de l'apparition des éléments dans le temps, ce n'est pas une mesure de valeur.
L'Art est synonyme : de savoir-faire, moyen, méthode, métier, technique, compétence.
I symbolise le lien, ce qui maintient les éléments, c'est ce qui les relie entre eux pour que se forme une cohérence.
Fit, verbe -faire- conjuguer, donc actif.
Ciel, qui est le symbole de hauteur, grandeur de ce qui est intouchable.
Résumé : c'est les méthodes, moyen, technique, etc... que nous utilisons pour nous révéler à nous-même et nous hisser vers la verticalité et faire le lien entre ce qui est nature et nous élever vers le ciel, sans perdre le lien qui lit le ciel et la terre.

Au revoir

Dire au revoir est perçue comme un acte de politesse pour exprimer le désir de revoir la ou les personnes que l'on quitte.
Cependant, dire au revoir, est factuellement un acte de foi et non de politesse, même s'il figure dans le catalogue de celle-ci.
D'un point de vue dit rationnel, il n’existe aucune certitude sur et de quoi que ce soit. La vie ne nous appartient pas, elle nous a été offerte. Affirmer l'existence d'un lendemain, n'est qu'une probabilité liée à l'habitude et l'ignorance de la création. Cette affirmation ne repose sur rien de tangible, de contrôlable, lorsque nous prenons la décision d'aller dormir, nous n'avons aucune garantie que l'on se réveillera le lendemain. Nous sommes totalement soumis au bon vouloir de la nature de reconduire ou pas le contrat.
Cette expression en dit long sur une réalité sous-jacente, qui lorsque nous exprimons un au revoir, nous l'entendons de deux façons :
La première, plus commune à notre conscience, consiste à comprendre que l'on se reverra bientôt, c'est un au revoir teinté d'incertitude, puisque ce n'est qu'un désir ou souhait.
La seconde, est plus subtile : Au, s'entend par Haut ou au-delà et revoir.
Elle affirme une certitude, que dans le pire des cas nous nous reverrons la haut, dans l'au-delà.

Automne

Ce terme se définit comme ceci : eau-tonne, tonne du mot tonnerre, qui lui s'écrit tel qu'on l'entend :
t-eau-n-aire. : le T est la représentation de l'élément terre à laquelle l'eau et l'air se mélangent par le biais de N ou haine, et explose sur la terre.
Pour rappel, les éléments eau et air, sont des symboles qui appartiennent au haut, au ciel, à l'absolu, etc.
Autrefois les hommes redoutaient le ciel, lors de violents orages, l'homme priait pour calmer la colère, de ou des dieux.
Aujourd'hui, tout cela est qualifié de superstition moyenne-ageuse, et pourtant nous n'avons toujours aucune maîtrise sur ces orages et nous continuons d'être impressionné par cette explosion lorsque l'orage ou l'eau-rage, gronde au-dessus de nos têtes.
Certes, nous avons compris son mécanisme et ces effets, mais, qu'en est-il de son sens !?
N'est-ce- pas un élément qui a cette capacité de stopper certaines activités sous sa menace, d'obliger les hommes à se mettre à l'abri, c'est impressionnant comment un orage peut calmer l'agitation humaine.

Image de Anncapictures de Pixabay