ACCUEIL

Lettre T

La lumière céleste qui évoque l'âme

T

Les définitions des mots qui figurent sur cette page, peuvent se faire par différentes méthodes, soit :

Le langage de l'âme, consiste à transcender les mots. À l'aide des yeux nous voyons l'écrit, avec les oreilles nous entendons les cris, le sens premier, le plus authentique est celui du son, comme la musique, qui nous parle de l'indescriptible avec une puissance qui fait résonner notre âme. L'oral, par la parole, peut également nous mettre en relation avec ce monde invisible, en dépassant le formalisme (la forme) de l'assemblage des lettres pour ne retenir que le sens (le fond).

Dans les définitions par la graphie, c'est-à-dire par la symbolique des lettres de l'alphabet, la lettre E, représenté par trois traits parallèles reliés à un trait vertical, signifie les mondes.
Chacun des traits horizontaux de la lettre représentent un monde, par ordre en partant du Bas, ex :

Le trait vertical symbolise l'unité, l'un ou la Divinté qui maintient le tout. à chaque fois que l'on parle du monde, il ne s'agira pas toujours et uniquement du terrestre, il en existe de multiples, enchevêtrés les uns aux autres. Les sphères en sont la plus éloquente expression. c'est ce que les fractales tentent de nous faire voir...

Tenter et Temps-T

Tenter se définit par le langage officiel comme :

Tenter, c'est aussi la résistance à la tentation...
Tenter s'entend également par la sonorité suivante : Temps-T, quel est donc ce rapport entre la tentation et le temps ?
Le Temps : c'est une notion qui rend compte du changement dans le monde.

L'oeil d'Horus évoque étrangement celui de la glande pinéaleMais le temps, ce sont aussi les saisons, tout comme le calendrier qui repose sur le mouvement lunaire, etc.
CHRONOS qui dans la mythologie grecque est le dieu du temps, c'est de lui que nous tenons le célèbre chronomètre !
Le chronomètre cet outil qui nous sert à mesurer justement le "Temps"...mais, et surtout, la méthode selon laquelle nous analysons et appréhendons le réel, autrement dit, le temps, qui est : CHRONO-LOGIQUE.
Chronos-maître du temps, hors, chronos dans la mythologie égyptienne porte le nom de : Horus.
Horus (de l'égyptien Hor / Horou) est l'une des plus anciennes divinités égyptiennes.
Horus est une divinité cosmique, un être fabuleux dont les deux yeux sont le Soleil et la Lune.
L'œil gauche d'Horus, est un puissant symbole associé à la Lune et à ses phases.
Cet œil, blessé par Seth et guéri par Thot, est l'astre nocturne qui constamment disparaît et réapparaît dans le ciel. Sans cesse régénérée, la lune est l'espoir pour tous les défunts égyptiens d'une possible renaissance.
La mesure du temps calqué sur la rotation de lune, est symbolisée par l'œil gauche d'Horus, qui donne en français Heure, et en anglais hours qui n'est autre que l'anagramme d'Horus...
L'œil d'Horus qui est représenté sous cette image, ressemble à un organe situé dans notre cerveau appelé : Glande Pinéale.
La fonction de la glande pinéale, est de reproduire en image les signaux électriques reçus par l'activité cérébral..
Que l'on est les yeux ouvert ou fermé, que l'on soit éveillé ou endormi, c'est elle qui reconstitue les films que nous nous faisons du monde, intérieur comme extérieur, c'est une sorte de projecteur...

Les temps moderne

Dans le monde d'aujourd'hui comme sans doute jamais dans l'histoire humaine, le temps est devenu un facteur central dans la réflexion humaine.
En entreprise, comme dans les bureaux, les magasins et le transport en commun sont devenus les dévoreurs de notre temps.
Les villes sont des usines à recycler le temps, l'heure est affichée partout, de grandes horloges, la montre au poignet, sur les cellulaires, tout appareil digital vous rappelle son importance et on ne jure que par ce terme.
Sans parler de l'injure suprême : le temps, c'est de l'argent...
Le temps est devenu une convoitise, en avoir devient une forme d'intelligence, échapper à son dictat est un exercice d'équilibre qui semble s'éloigner de l'esprit des individus, il est la nouvelle tentation à laquelle il faut apprendre à résister donc, maitriser.

Définition du temps

Le temps du latin Tempus, désigne une "division du temps", une "époque" nous venant de la racine Européenne "Tem", qui donnera le grec "temno"("τεμνω") signifiant "couper", "enlever en coupant".
"Temple" et "temps" dérivent de la même racine et désignent une façon de "séparer" du monde naturel un espace et un moment, par un procédé de sacralisation"...
Conclusion : le temple c'est nous, notre corps, notre esprit, notre horloge biologique est calqué sur les rythmes de la lune et de la nature en général, mais en aucun cas celui de l'heure, nous devons respecter notre propre rythme et ne pas se laisser guider par la technologie, être presser c'est la pression elle-même, qui mène inéluctablement à la dépression.
Notre mental est tombé dans ce piège qu'est le manque du temps, hors, il suffit de le décider pour ne pas subir sa loi et faire le choix de le distendre. Vivre sereinement est ce qui rend au temps son vrai rythme.
Pourquoi vouloir toujours aller plus vite, ne sommes-nous pas ici, pour profiter du temps qui nous est imparti ? Plus nous prendrons le temps et ce n'est pas à lui de nous prendre, et plus nous en aurons, cessons simplement de nous en préoccuper...

Phrase citée par Robert Oppenheimer : "Now, I am become Death, the destroyer of worlds" lors du test d'explosion de la première bombe atomique. ("Je suis le Temps, qui en progressant, détruit le monde"). Voir en complément la définition de Terre.

Terre

La planète comme l'élément terre (élémentaire) a une importance de grande valeur dans notre langage.
Il est gratifiant de constater que des termes ou noms aussi courants sont d'une profonde et très subtile signification sans que l'on soit conscient de leur représentation dans notre inconscient, collectif comme individuel.
L'importance de notre planète unique dans notre galaxie et sans doute bien au-delà, à accueillir le vivant en nous offrons son habitat, mais également en tant que mère nourricière, avec autant d'abondance en ressources mis à notre disposition est tout simplement prodigieux. Mais pas que...
T'air, nous retrouvons le T de la terre auquel c'est ajouter l'air, le fameux oxygène, si chère à nos voies respiratoire et sans lequel la vie ne pourrait exister... ce qui caractérise la vie sur terre, en dehors de toutes les attractions auxquelles le vivant se livre, il y a une particularité qui prend toute sa mesure avec cette lettre T, que l'on retrouve également dans le symbole du T-emps.
Nous savons, connaissons toute la valeur du temps, durée d'une vie, celui de l'instant (l'un ce temps où l'un se tend) qui n'en finit pas et celui que ne l'on n'a pas vu, celui de l'histoire etc... Il est évident qu'à travers la grille de lecture qu'est le Temps sur Terre, que l'on commence la vie par une inspiration de son air et que l'on termine cette même vie par une expiration du même Air qu'est notre dernier souffle.
Une vie pourrait se résumer à cela : de l'air (souffle) et du temps (l'air du temps), le célèbre slogan qui transmet l'information par la voie des airs et qui perdure dans le temps...
Le temps ou tant ? un même son emprunt de deux valeurs aux allures différentes et qui subtilement ne le sont pas.
Une phrase évoque parfaitement leurs similarités : je l'ai tant aimée, cette expression porte deux indications, celui d'un volume ou poids de l'amour que l'on peut avoir pour quelqu'un ou quelque chose et celui de la durée, le temps donc pendant lequel nous avons eu cette expérience.
La lettre T, graphiquement représente un trait vertical et un trait horizontal à son sommet :
Le trait vertical représente également un I, qui est le symbole de lien, ici (le T) par son trait horizontale nous indique sa provenance qui est le haut, ce qui sur un plan physique, signifie ce qui relit la tête au reste du corps. Sur le plan intellectuel, c'est notre mentale, avec les outils qu'est la logique, la raison, le libre arbitre, bref c'est l'activité qui se loge dans la boîte crânienne située en haut du corps, qu'il faut relier à la matière... Sur le plan spirituel, c'est la métaphysique, le pouvoir créateur, l'invisible etc. Ou plus communément que l'on doit relier à notre monde, c'est à dire trouver un sens à la création.
En résumé, la lettre T, commune aux deux termes que sont la Terre et le Temps, symbolise une entité invisible qui est une pure énergie que l'on nomme l'Âme, venue du haut et s'incarne sur Terre, pour y vivre l'expérience du Temps...

Tradition

Tradition, définition dans le dictionnaire (Larrousse) :

La tradition, n'est rien d'autre que la contraction du terme traduction. Une traduction transmise à travers le temps du langage, écrit comme orale, des connaissances.
La connaissance, c'est ce qui aura résisté au temps et à l'évolution, pour demeurer toujours une vérité, et la vérité se vérifie à son universalité (en tout lieu et en tout temps) c'est en cela que la tradition c'est forger une consistance dans sa durée.

Transmettre

Transmettre, c'est l'action de faire passée, parvenir à quelque chose, à quelqu'un ou d'un émetteur à un récepteur.
Trans-mettre :

Nous retrouvons la sonorité avec le mot : maître, que le dictionnaire définit comme : une personne qui domine un art (peinture, sculpture, musique, spiritualité, art martial...) et susceptible de l'enseigner.
Le terme est également utilisé pour désigner un ensemble de rangs ou de statuts.

Conclusion, on constate que trans, c'est aller au-delà, grandir, se dépasser... Mettre qui en latin nous dit qu'il faut envoyer et qu'en français, il nous faut le poser ou déposer après l'avoir trouvé, le langage de l'âme ou des oiseaux nous chante la voix de son maître que le dictionnaire nous définit comme la personne qui domine un art...

Traduction, l'art produit des œuvres, donc le maître est celui qui par transcendance, (trans) dépeint, communique, sent l'invisible, l'intelligible... qui a déposer son ego après avoir entendu (trouver) le chant du Maître qu'est son esprit.
Autrement dit, transmettre, c'est œuvré (prendre conscience) sa vie, s'accomplir pour Être transparent afin que les autres puissent voir à travers nous...

Transmission

Transmission, le dictionnaire la définit sensiblement comme transmettre, mais alors pourquoi deux termes pour une même action ?

Conclusion : trans, c'est aller au-delà, grandir... pour accomplir une tâche, un devoir, c'est un travail.

Traduction : notre mission, donc notre tache ou travail, n'est pas d'ordre professionnel, mais spirituelle.
Nous avons pour travail, d'accomplir notre monde intérieur, d'effectuer le travail de re-connaissance avec notre Être qui se loge dans les méandres de notre mental.
Le monde dit extérieur n'est que le reflet de ce que nous sommes à l'intérieur.
Définition spirituelle :
trans ce qui est plus grand, ce qui dépasse.
mi c'est le moi en tant qu'être.
tion à travers, qui traverse.
Conclusion : transmission c'est laisser passer à travers moi ce qui me dépasse. Cela, signifie que notre mission et de dépasser nos conditions, d'aller au-delà du visible qu'est la matière, c'est accomplir son être, aller à la rencontre de l'intelligible en nous connectant à la source, c'est cesser d'opposer une résistance mentale par nos vanités, qui est de croire.
La lumière divine, seule source d'information qui cherche à se manifester à travers nous pour s'exprimer dans le monde.
ne s'impose pas, elle nous laisse le soin d'effectuer un choix. Le mental via l'ego, s'oppose en permanence à cette source et qu'il préfère par orgueil et au nom d'un pseudo pouvoir souffrir, plutôt que de s'en remettre à son inspiration et trouver sa liberté.
L'homme s'est approprié la vie comme étant sa chose, il a inversé le processus, en oubliant qu'il est la cause et au service de la vie.
Il est ici pour servir la vie et non se servir de la vie et ce n'est qu'au service de celle-ci qu'il gagne la joie et la liberté d'exister. La liberté au sens commun implique des contraintes, mais il ne s'agit pas de contrainte imposée par l'homme lui-même dont il s'agit, mais de celle que la nature a façonnée.

Tripes

Que vient faire l'anatomie dans un sujet spirituel ?
Les tripes sont un composé organique du système digestif dont la fonction est d'assurer le traitement des aliments ingérés, qui participent à la digestion.
Dans le jargon populaire, on entend l'expression "avoir des tripes", sous-entendues avoir du courage, mais quel est donc le rapport ?
Le mot tripes qui est un ensemble de syllabes dont son anagramme, c'est-à-dire en inversant l'ordre des lettres on obtient un autre mot.
L'anagramme de tripes n'est ni plus ni moins que : L'esprit...

Tomber

Tomber : être entraîné vers le bas sous l'effet de la pesanteur, définition faite des dictionnaires.
Cela signifie donc une chute, mais la chute elle-même est provoquée par un déséquilibre.
Un déséquilibre lié à un obstacle ou à un poids mal répartis, etc.
Lorsque l'on Tombe, c'est dans la crypte... La crypte est une tombe réservée aux martyrs de l'église, alors que la tombe est pour tout le monde.
C'est de la tombe que l'on décrypte l'origine de la chute.
Analogiquement, cela veut dire que le déséquilibre est dû à quelque chose de mal porté (insupportable) par opposition à su-porter (savoir porter), qui a entraîné la chute dans la tombe, ce qui signifie la fin ou la mort de l'insupporter.
S'en suit le deuil qui n'est autre que la remise en question de notre place, notre vision et du sens des choses de la vie...

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Une baguette magique A suivre...baguette magique

Image par Gerd Altmann