Les émotions

Quelles sont les émotions

Les différentes émotions auxquelles nous sommes confrontés et qui anime l'homme.

  • la peur
  • la foi

Les émotions sont de l'énergie pure, elles sont intrinsèques, nous venons au monde munis de ces caractéristiques, elles sont de l'ordre du patrimoine génétique ou héréditaire.
Nous ne pouvons nous soustraire à l'émotion, s'émouvoir s'est se mettre en action. Dans le monde de la raison, la sérénité suppose l'absence d'émotion, ce qui est une énorme erreur. La sérénité, c'est l'acceptation de l'émotion, c'est la façon dont l'individu que l'on nomme le sage, figure ou modèle de la maitrise émotionnelle.

L'interaction

Les émotions ne sont constituées que de ces deux valeurs, la peur et la foi qui forment le socle de base. C'est à la suite de l'interaction avec le vécu et l'issu de l'expérience, que vont naître les sentiments

Quel sont les sentiments

  • la joie
  • l'amour
  • la colère
  • la tristesse
  • le désir

Les sentiments font leur apparition à l'issu du vécu, une émotion de peur va générer un sentiment de colère ou de tristesse. De même lorsque que l'on vit un moment de joie, son origine a pour raison, la foi.

Le rôle de la peur

La peur est une émotion placée en nous afin de donner de la valeur à la vie, c'est par elle que nous désirons vivre longtemps et pour certain éternellement. Sans la peur, la vie ne pourrait exister telle que nous la connaissons.
Imaginons un instant que l'on soit dénué de cette émotion :
Quel serait notre premier réflexe, lorsque l'on se heurterait à une difficulté ?
Nous mettrions les voiles... On se jetterait du haut d'un immeuble, ou sous un train ou je ne sais quoi d'autre, vu qu'il y a absence de peur, on aurait tout le loisir de choisir. Et il y aurait plus personne sur cette planète.

L'importance de la foi

La foi est d'une importance majeure, elle a pour rôle d'aider la vie à se maintenir, elle est en quelque sorte une alliée de la peur. Mais dans le sens opposé, l'espace qui les sépare est celui d'une feuille de papier. Par expérience, lorsque la peur atteint son paroxysme, au niveau le plus élevé, étrangement on retrouve la foi, le principe de la dichotomie s'applique dans ce cas.
L'interrelation entre les deux valeurs est forte, il démontre d'une certaine façon, que la foi est, une émotion plus profonde que la peur.
A la différence, elle n'est pas immédiate, elle n'impose rien, c'est juste une prise de conscience. Contrairement à la peur qui peut être démonstrative et très spectaculaire, la foi paraît comme invisible dans ce monde réel, on entr'aperçoit sa force que lorsque l'on est devant l'évidence.

En résumé

La peur, par son caractère saisissant, est d'ordre matériel, à défaut d'être touchée, elle nous parait palpable.
La foi est d'ordre absolu, elle est immatérielle, indescriptible dans son entier, c'est pour cette raison que nous la confondons avec une croyance.

Les sentiments

Les sentiments sont des émotions teintées d'expériences, c'est ce que nous avons vécu, lors d'une expérience ou la peur s'est manifestée, nous mémorisons ce moment et nous l'exprimons par : je n'aime pas ça.
Exemple : la première fois que nous sommes confrontés à un chien, nous avons peur de l'inconnu, c'est l'émotion, et que celui-ci manifeste sa méchanceté en nous aboyant dessus, nous pouvons être traumatisés par cette image, et nous pourrions dire que nous n’aimons pas les chiens, c'est le sentiment.
De même pour une personne qui lors de notre premier contact nous a bien reçu, l'image que nous gardons est qu'elle est gentille, et à chaque fois que nous verrons quelqu'un dont les traits sont similaires, nous aurons confiance ou foi en elle.
Pour rappel confiance et foi ont la même signification, de langage différent.

La peur génère le doute

La peur et une émotion qui génère le doute, à chaque fois que nous éprouvons un sentiment lier à la peur, le doute s'installe en nous et occasionne la diminution de notre foi ou confiance et renforce celui de la peur. Ci-contre les sentiments issu de la peur :

  • la colère
  • la haine
  • le dégout
  • le mépris
  • la rancune
  • la timidité

La foi est notre confiance

Au contraire de la peur, notre foi consolide notre confiance en la vie, le mystère devient un jeu. Ci-contre les sentiments que la foi peut faire émerger en nous :


  • la joie
  • L'amour
  • le désir
  • la curiosité
  • l'enthousiasme
  • la reconnaissance

Résumé

Pour résumer ces deux antagonismes, l'énergie qui nous met en mouvement, s'appelle l'émotion, par l'expérience devient un sentiment.
L'un est gratifiant, crée en nous un véritable élan et embrase la vie de sa lumière.
Alors que l'autre, nous confine dans une vision obscure et misérable de cette même vie.