Qu'est ce que l'âme

Fractale représentant une porté musical .

Qu'est-ce que l'âme ?

L’âme, c'est une énergie, une entité, c'est l'être ou la personne, le « soi » qui investit le corps et agit à travers lui.
Sans elle, le corps serait inanimé, comme une télévision sans électricité, une voiture sans essence... Le corps lui-même est une partie de l'âme. Une idée reçue qui ferait que le corps n'est que matière, est un concept erroné, chacune de nos cellules est animées par l'âme.

L'âme, l'esprit et le corps.

Cette trinité bien connue à travers l'histoire, sur toute la planète et dans tous les cœurs humains.
Que l'on soit religieux ou athée, quelle que soit la confession, cette notion d'âme, de corps et d'esprit, semble quelque peu confuse dans les sociétés actuelles.
Il important de comprendre, que l'être vivant, c'est l'ÂME dans toute son intégralité, corps inclut.
Selon les définitions antérieur, essentiellement venue du monde religieux, l'ÂME était la partie sacrer, qui était considérer comme pur et donc la seule à mérité la sacralité.
Alors que le corps lui, était du domaine terrestre, donc impur... Pour quelle raison, l'une serait sacrée et l'autre pas ?

L'homme, lorsqu'il cherche à comprendre quelque chose, procède toujours par la linéarité et la séparation des éléments qu'il tente d'élucider.
Il élabore une hiérarchie dans l'ordre de la valeur, qu'il oublie de rassembler ou de remettre en place une foi son travail terminer...
Ou pour le dire autrement, il oublie les liens qui existaient entre l'objet étudié et l'ensemble auquel il faisait partis.

Lorsque, les religions on tenter de définir l'âme humaine, ils ont scinder l'âme en deux partie séparer, la partie invisible a garder son appelation d'origine, donc l'âme et ils ont exclut le corps.
Sans doute, qu'a cette époque, ne disposant pas encore d'outil de mesure et d'appareils d'observation actuelle, leur vision en tant que réalité devait se limité au monde visible.
Le concept de l'invisible était d'une autre dimension, celle que l'on désigne par céleste, un monde au-delà du ciel.
En ce monde terrestre ou tout n'était que visibilité. Leur rigueur d'analyse, qui peut apparaître bien naïve aujourd'hui, devait ce considéré comme rationaliste, pragmatique, les réalistes de leur époque, tout comme aujourd'hui, nous avons les nôtres.
L'ÂME est ce qu'il ressentait par leur sensibilité, mais elle leur était invisible, comment expliquer quelque chose que l'on ressent, mais que l'on ne voit pas, lorsque l'on se veut rigoureusement réaliste ?
Alors, ils ont du, sans-doute, penser qu'il devait y avoir une dimension supérieure, au-dessus de la nôtre et que l'âme viendrait de cet endroit.
Alors que le corps lui, est ce qu'il voyait de leurs yeux, il était bel et bien de ce monde terrestre et ne pouvait recevoir la distinction de sacré.
La transition, de la souffrance, des douleurs, la somme de toutes les peurs n'étaient que celui du corps.
L'âme ne pouvait souffrir, ni avoir peur, etc.

Le souffle de vie.

Lorsqu’il reçoit l’âme, le corps acquiert la vie, et il se met en mouvement, elle est le moteur de toute espèce dite vivante.
L'âme humaine se divise en deux parties reliées entre elles, se scindant de nouveau en plusieurs catégories reliées les unes aux autres.
La première partie de l'âme dite cosmique ou céleste, supérieure et Absolu, par son caractère infini et invisible, se connecte au principe créateur et à l'ensemble de l'univers,
c'est cette partie que l'on appelle : L'esprit.

Lénergie sous forme d'ondes, pour illustrer l'âme.
L'âme ou la compléxité qui opére dans l'invisible.

Les symboles oraux qu'évoque l'âme COSMIQUE dans l'inconscient collectif :

  • La création
  • Le père
  • Le-haut
  • Le ciel
  • Les cieux
  • Céleste
  • Dimension supérieure
  • L'infini
  • L'éternel
  • L'Absolu.

Et plus communément appeler :

  • Dieu
  • Principe créateur
  • Énergie créatrice
  • Âme du monde
  • Le tao
  • Le grand esprit

Dans la deuxième partie, dite inférieure, relative ou terrestre, on trouve :

  • Le corps
  • L'ego.
  • Le mental
  • La personnalité.

Les symboles qu'évoque l'âme terrestre dans l'inconscient collectif :

  • La mère
  • Le bas
  • la terre
  • l'abîme
  • dimension inférieure
  • le fini
  • l'éphémère
  • le Relatif

La personnalité : ce sont les caractéristiques héritées, nous sommes venu avec lors de notre naissance, représentées par le corps et les désirs, c'est ce qui se traduit en un mental ou particularité, autrement dit des mentalités faites de choix, de chemin ou voie, ainsi qu'une apparence différente dans ce monde.

L'identité : quant à elle, c'est la personnalité (le corps, le mental et les désirs), auquel s'ajoute l'histoire, l'éducation et la culture de l'individu.

En toute chose il y a une âme

Il n'y a pas que l'être humain qui est une âme, mais toute chose créée possède une « âme ».
Les animaux, les plantes, les minéraux, les grains de poussières. De même que la terre possède une âme, le monde également, les étoiles, l'univers... La vie elle-même est une âme.

Tout est vivant, c'est juste nos perceptions qui sont différentes et sont dues à des fréquences vibratoires variables de nos existences.
Pour un minéral par-exemple, dont l'apparition est bien plus ancienne que la nôtre, sa mobilité nous parait telle quel, en raison de cette différence dans les vibrations. Il se pourrait que les minéraux nous ne voient même pas, ou au mieux nous serions à leurs échelles ce que les insectes sont pour nous, tant nous sommes plus légers et rapides...
Si l'on avait, le pouvoir de poser la question à un éléphant et à un éphémère (l'insecte) dont la durée de vie est de plus de cent ans pour le premier et six heures pour le second, de leurs rapports à la vie et au temps.
Peut-être que pour l'éphémère, l'éléphant ne serait qu'un rocher immobile...
Et pourtant cet éléphant est bel et bien mobile, donc vivant et avec une âme comme pour tous les mammifères qui partagent des plages de fréquences similaires ou assez proches.
Ce n’est pas seulement la vie, mais également l’existence elle-même, qui a besoin d’une âme pour la maintenir.
L'âme cosmique est : une étincelle de divinité qui l’imprègne constamment de réalité et de sens.
Une âme n’est pas seulement le moteur de la vie, elle est également son essence, elle inclut le PLAN ou le pour-quoi de son existence, son sens et son objet. C’est son identité profonde, sa raison d’être.
Chaque âme est une expression de la vision et de l’intention divine, dans sa création des créatures particulières.

L'Âme humaine

L’âme humaine qui est considérée comme la plus complexe et la plus élevée de toutes les âmes. Vision particulièrement anthropocentrique, puisque l'analyse est faite par l'homme lui-même, donc une perception propre à notre espèce...

L'âme terrestre, relative et inférieur

La partie terrestre de l'âme se compose de deux partie.

Le corps : appeler également le carné ou la chaire, est la partie visible de l'âme terrestre.

Il est constitué d'éléments suivant :

  • Terre, c'est son coté charnel, palpable, fait de cellule, d'organe, constituer en système, osseux, nerveux, respiratoire, digestif...
  • Eau, qui transporte les informations, l'eau est une méssagère.
  • Air, c'est l'oxygène, il nourrit et entretiens le feu qui est en nous, c'est un messager.
  • Feu, un feu nommé DÉSIR, c'est un feu sacré (un feu, sa-crée), par opposition au feu terrestre qui est vulgaire.

La deuxième partie de cette âme terrestre, est inpalpable, elle est constituer d'énergie et c'est le siège de notre particularité :

  • l'ego : est l'animateur premier, il est l'équivalent de l'instinct de survie et de conservation chez les animaux, il a en charge de défendre et de protéger le corps, contre toute agression et danger extérieur, mais aussi intérieur comme : la faim, la soif, le chaud, le froid...
    Mais surtout et c'est là que se distingue l'égo de l'instinct animal, c'est qu'il protège également son identité.
    La difficulté majeure de cette particularité chez l'homme, c'est la confrontation entre les désirs de sa personnalité (héritée, inné) et la limite imposée par son mental qui lui est le résultat reçu par l'éducation et la culture (l'acquit).
    Dans la confusion de son identité et par la peur que l'on entrave sa liberté de réaliser ses véritables désires, le pousse à la méfiance, voir à la défiance.
    La castration et l'ignorance de l'origine de ses propres désires (héritage) provoque une protection émotionnelle inadaptée.
    Il reproduit ce comportement dans toutes ces démarches, y compris dans la relation avec ses semblables, ce qui provoque un dysfonctionnement et un non sens.
    Cela engendre des conflits guerriers dans des situations sensé être celle du partage, d'échange, voire, même de rencontre.
    C'est la mauvaise utilisation de notre ego qui en partie nous empêche d'accéder à notre désir d'humanité.

  • Le mental : Est la naissance de la conscience de soi, il est le lieu ou la raison humaine pense, calcul, élabore des stratégies.
    Le mental est en constante évolution et d'apprentissage.

Symbole : l'âme terrestre comme son nom l'indique est, encrée dans la terre nourricière, l'ego et l'outil garant de l'attachement à cette vie (terrestre) par l'émotion qu'est, la peur.
Dans l'inconscient humain, la mère, comme la terre, fait figure symboliquement d'une source nourricière...

L'âme cosmique, céleste et supérieure

Donc du haut, de caractère divin, elle en connexion permanente avec l'âme du monde et celles de l'univers, mais aussi avec chaque cellule du corps, qu'elle anime, régule, régit e qu'elle régénère en permanence.
Cette partie divine de l'âme est appelée ou désigner par le terme : Esprit.
C'est par l'esprit que se régule et se transmettent les informations en provenance de l'âme divine.
Il est celui qui exerce et régule les fonctions comme le souffle, le sommeil, le Coeur, l'amour, les inspirations...

La sensibilité

La sensibilité est le réseaux par lequel s'effectue la communication entre les différentes parties de l'âme.
Ce réseaux dispose de plusieurs canaux pour établir des liens :

  • la petite voix intérieure
  • les rêves
  • l'intuition
  • l'inspiration
  • etc.

Tous ces éléments, sont des outils par lesquels l'esprit communique avec la partie inférieure qu'est l'âme terrestre, à savoir le mentale et le corps.
L'esprit interagit avec l'extérieur via le Coeur qui pulse les fréquences magnétiques, qui ne sont que des informations codées dont l'âme inférieure , ne peut saisir le sens.
Symbole : l'âme cosmique est d'ordre métaphysique elle est la source de la spiritualité, l'esprit et l'outil garant de son développement et de son attachement.
Dans l'inconscient humain, le père, comme le ciel, fait figure symboliquement de source spirituelle...

L’Esprit, essence divine de l’âme

Les animaux quel que soit l'espèce, ont tous hérité d'un espace bien défini :

  • terrestre
  • marin
  • aérien

Tous ont reçu une caractéristique qui les protègent du climat :

  • peau en cuir
  • fourrures
  • plumage

Ils ont également hérité d'outils pour leurs survies :

  • griffes
  • dents conséquentes
  • ailes
  • agilité
  • vitesse

L'homme n'a ni territoire définit, ni fourrure, ni griffes... Il évolue dans un environnement qui lui est hostile, non adapté à ces caractéristiques.
Cependant, l'homme a reçu un merveilleux cadeau qu'il a du mal à ouvrir : L'Esprit .
L’essence divine de l’Esprit cosmique est ce qui élève l’être humain au-dessus de l'homme et le distingue de toutes les autres créatures par cette accomplissement.
Pour agir, l'homme à hérité d'un libre arbitre qui est une liberté de choix moral.
Par conséquent les choix et les actes constituent un véritable sens pour l'homme.
L’Esprit humain est donc véritablement supra-naturel, c’est-à-dire un être qui n’est pas limité par sa propre nature ; un être qui a la capacité de crée, réaliser et accomplir ses désirs, de se transcender.

Pourquoi une vie physique ?

Une âme est formée dans la matrice des mondes supérieurs spirituels, où elle acquiert son identité et sa mission particulière.
Pour mener cette mission à bien, elle est envoyée dans le monde matériel, revêtue dans une âme "animale" et équipée d’un corps.
Ici-bas, l’âme divine est mise à l’épreuve des besoins et des désirs de l’âme "animale", contraires (en apparence) à ses aspirations.
Dans ce monde terrestre, la réalité divine est voilée par la forte perception de soi, du corps et de tout le monde matériel.
Pourtant, c’est précisément dans ce champ de bataille où la vérité est dissimulée et où l’épreuve est constante que, l'Esprit peut pleinement révéler et exprimer son pouvoir divin.

Guider et nourrir

L’âme est pourvue du scénario final, elle sait et connaît tous les détails de son rôle.
Elle est prête à naviguer à travers les défis de la vie, elle sait trouver ce qui lui est nécessaire pour s'accomplir ici-bas.

Image par Gerd Altmann et Pete Linforth de Pixabay