La science

La science par excellence est la discipline d'étude de la matière.

Du latin scientia, connaissance, celle-ci, relève Historiquement de la philosophie et fut pendant longtemps un exercice spéculatif visant à élucider les mystères du monde par l'exercice de la raison. À la fin du Moyen Âge, la science s'est progressivement détachée de l'emprise de la théologie et de la philosophie.
Au cours de son histoire, elle s'est structurée en disciplines scientifiques :

Au commencement...
Galaxies, étoiles, planètes, que de question, Qui sommes-nous...
  • mathématiques
  • chimie
  • biologie
  • physique
  • mécanique
  • optique
  • astronomie
  • économie
  • sociologie…

Mais proposer une définition, c'est déjà adopté un point de vue particulier, car celle-ci pose, comme vrai ce qui est : vérifiable partout et en tout temps !

Ce qui, évidemment tout le contraire de la vérité, qui elle est :
un processus en constante évolution...
En résumé, la science se fige, lorsqu'elle tend à nous faire 'croire' qu'elle détient la vérité, ou ce qu'elle tient pour vrai.
Elle devient dogmatique à son tour et s'enferme dans l'illusion d'une unique vérité. Alors que l'essentiel de sa démarche était la lutte contre le dogme et la pensée unique...Suite.

Les nombres d'or

La spirale de Fibonacci, un des « trucs » de la nature. Il y a seulement trois décennies, quiconque se serait risqué à évoquer cette question se serait immanquablement exposé au courroux de la communauté scientifique !
Les mentalités évoluent heureusement et, pour la première fois depuis une quinzaine d’années et surtout depuis ces cinq dernières années, de plus en plus de chercheurs acceptent l’idée que la nature possède ses propres « trucs », qu’elle applique et répète à l’infini en créant de la complexité autour de nous.
Il apparaît que des systèmes très différents (plantes, minéraux, animaux, structures inventées par l’homme...) partagent des similarités étonnantes. Je me permets de faire référence à un autre mathématicien que j’admire Pise), plus connu sous le nom de Fibonacci. Né à Pise en 1170, Fibonacci a vécu avant Léonard de Vinci, qui s’en est d’ailleurs beaucoup inspiré. Pour l’anecdote, « Fibonacci » est un surnom issu de filius Bonacci (« fils de Bonacci »), qui signifie : « chanceux, de bonne fortune ».
Ce cher Fibonacci a été frappé par l’homologie de structure révélée dans les plantes, de la façon dont les cristaux se construisent dans l’espace ou dont certains éléments se construisent en tournant sur eux-mêmes. C’est le cas des spirales ou des coquillages par exemple. Il en a déduit la « série Phi » : 0 ; 1 ; 1 ; 2 ; 3 ; 5 ; 8 ; 13 ; 21 ; 34 ; 55 ; 89 ; 144 ; etc.
Pour obtenir cette suite, il suffit simplement d’additionner le chiffre ou le nombre obtenu avec celui qui précède...En savoir plus